Impresiones francesas sobre la comida mexicana: Los dulces.

septiembre 17, 2014

Por:

Extras

No hay comentarios

LA TRADITIONNELLE

La première fois que l’on m’a proposé des bonbons, j’ai accepté avec joie. Mon sourire s’est quelque peu fané lorsque je vois un morceau de mangue séché couvert de poudre rouge. Point décontenancée, je goûte et…après le passage de la sensation piquante dans la bouche, le palais reste acidulé. J’en suis toute émue. On m’apprend que cette poudre parsemée est du chile piquín: le goût est légèrement piquant et apporte une saveur acidulé au fruit.

 

candy - pelon pelo rico zoom

Une des friandises communément vendue en supérette, à base de tamarindo sucré et chile acidulé.

 Pourquoi autant de variété de bonbons et friandises ? Un tour dans un rayon de supermarché ou d’un OXXO nous offre toujours un large choix.  Dans toute cette offre, on note les pulparindo, pelon pelo rico et autres marques sucrées. On remarquera que les principales friandises sont à base de tamarindo qui est un fruit tropical, et se présente sous forme de pâte marron dans ces sucreries.

dulces mexicanos - retouchée

Au rayon friandises: des fruits déshydratés recouverts de chile.

 Les goûts sont toujours très sucrés, puis piquant. On note plusieurs types de bonbons, dont une large catégorie d’ingrédients « enchilados », c’est-à-dire couvert de chile. Un bonbon rouge et légèrement gluant est chose commune, d’ailleurs le chile en poudre ne s’arrête pas aux bonbons : il conquiert les chips et les légumes frais, toujours comme assaisonnement. Une autre sauce très populaire qui recouvre les bonbons et autres snacks salés est le « chamoy » : à base de fruits déshydratés, sucre, sel, vinaigre et eau avec une saveur inexprimable entre le sucré, piquant et acidulé. Un parfait exemple est le mangoloso, des morceaux de mangues trempés dans le chamoy et qui ont une consistance assez tendre et élastique.  

candy - mangoloso

Un mangoloso: de la mangue baignée dans la sauce chamoy.

 Ces sucreries sont consommées tout au long de l’année, et ravirait n’importe quel mexicain. En revanche, il existe aussi une autre catégorie de dulces traditionnelle, spécialement consommés lors de fêtes nationales. Par exemple durant le mois de Septembre, où l’on fête le 15 l’indépendance du Mexique: ¡Viva México! A cette occasion, on prépare des sucreries à base de miel, sucre, confiture de lait, maïs, amarante et graines de citrouille…etc. Le sucre sert également à glacer les fruits. Ces façons traditionnelles de créer les confiseries ont des racines historiques qui remontent à l’époque pré-hispanique. Ce sera là le sujet d’un prochain article ! Les aspects les plus anodins d’une culture culinaire peuvent nous la faire aimer ou détester dans son ensemble. J’ai embrassé les bonbons mexicains, je suis prête pour davantage d’aventures culinaires.

Anne

(Paris, 1992) Fan de gastronomía y de viajes, toma cada oportunidades para descubrir una nueva cultura. Después de haber vivido un año en México, sigue su vida en Francia -por el momento.